Fr
 
Rosatom coopère avec l’Europe de l’Ouest dans un large spectre de domaines et sur l’ensemble de la chaîne. Le groupe fabrique des assemblages de combustible en partenariat avec Areva. À Elektrostal, Areva utilise ainsi les services de la filiale TVEL pour approvisionner sept réacteurs en Europe.
Rosatom travaille activement, via sa co-entreprise Alstom-Atomenergomash (AAEEM, fournisseur d'équipements de Rosatom) créée en 2007, au développement d’une turbine à demi-vitesse en Russie.
Rosenergoatom (l’exploitant russe des centrales nucléaires), qui a célébré en 2012 ses 20 ans de coopération avec EDF, a développé avec le groupe français un partenariat exclusif qui couvre toutes les étapes de l’exploitation des centrales, depuis la conception de réacteurs jusqu’à leur mise en service.
En 2012, le consortium conduit par Rosenergoatom et EDF a permis de réaliser le projet d’extension de la durée de vie de la centrale de Kozloduy en Bulgarie. Une opération réussie, qui démontre le savoir-faire de Rosatom en coopération avec des partenaires solides.
Face aux grands défis du XXIe siècle, en matière de protection de l'environnement et de croissance de la demande en énergie, le groupe Rosatom se donne également pour ambition d’apporter des réponses adéquates aux principaux enjeux de la filière nucléaire. En Europe, ces enjeux concernent notamment le démantèlement des centrales nucléaires et la prolongation de la durée de vie des réacteurs :
  • Prolonger la durée de vie des réacteurs est une réponse qui assure la sûreté, la compétitivité économique et l’efficacité énergétique.
  • La société NUKEM Technologies GmbH, filiale de Rosatom en Allemagne, est spécialisée dans le démantèlement d’installations nucléaires, la décontamination, le traitement des déchets et la radioprotection.
Rosatom se positionne activement sur les marchés existants, mais investit aussi dans les projets innovants, qui produiront l'énergie de demain.

Rosatom est au centre du projet de coopération ITER

Rosatom participe activement au programme ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor). Le projet du tokamak d’ITER associe au total 35 pays : les 28 pays de l’Union Européenne ainsi que la Russie, les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud et la Suisse.
Le projet d’assemblage est situé à Cadarache, dans le sud de la France.