Fr

 

 
France

C’est par la France que Rosatom fait son entrée sur le marché européen en 1971. A l’époque, Tenex, la filiale russe chargée de l’enrichissement de l’uranium, obtient son premier contrat de fourniture avec le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA). Ce contrat sera suivi d'autres contrats de fourniture de services d'enrichissements avec des pays d'Europe occidentale (Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Suède, Finlande, Belgique, Suisse). 
Aujourd’hui, la France est le premier partenaire commercial de Rosatom en Europe de l’Ouest. 

Rosatom collabore activement avec les entreprises françaises via ses partenariats avec le CEA, EDF, Areva, Schneider Electric, Rolls Royce. 

Allemagne
L’Allemagne compte parmi les partenaires clés de Rosatom. Sa filiale NUKEM Technologies GmbH se positionne en leader sur le marché allemand du démantèlement.

Finlande
Rosatom a un partenariat de longue date avec la Finlande. Entre 1970 et 1980, Rosatom a contribué à construire la centrale nucléaire de Loviisa qui compte aujourd’hui parmi les leaders européens en matière d'efficacité énergétique et de sécurité. 
En 2013, Rosatom a remporté l’appel d’offre pour la construction de la centrale nucléaire Hanhikivi-1 à Pyhäjoki, au nord-ouest de la Finlande.
Rosatom fournit également du combustible à la centrale nucléaire de Loviisa. 

Suisse
En Suisse, Rosatom fournit de l’uranium enrichi. Sa filiale Techsnabexport (Tenex), exportateur mondial des produits du cycle du combustible, dispose d’un bureau commercial à Zoug.